ECODAS | SECTEURS D’ACTIVITÉS : Traitement des déchets infectieux

SECTEURS D'ACTIVITÉS

TRAITEMENT DES DÉCHETS INFECTIEUX ET HOSPITALIERS

DÉFINITION DU PROBLÈME

Les déchets d’activités de soins sont définis comme les déchets issus des activités de diagnostic, de suivi et de traitement préventifs, curatifs ou palliatifs dans les domaines de la médecine humaine et vétérinaire, étant un ensemble de matières infectées et pouvant être constitués de :

  • • déchets médicaux infectieux (tout déchet contaminé pouvant causer des dommages à la santé humaine/animale ou à l'environnement) composés de papier, plastique, verre ou de textile,
  • • déchets pathologiques (tout déchet issu de tissus ou de carcasses animales, de tissus ou de prélèvements humains non-reconnaissables),
  • • déchets pointus ou tranchants infectés (seringues, d’aiguilles, scalpels, lames),
  • • déchets infectieux liquides (sang, liquide pleural, péritonéal, péricardique, amniotique, synovial ...),
  • • déchets de laboratoires (milieux de culture, prélèvement...),
  • • déchets pharmaceutiques tels que les vaccins périmés et les lots non-conformes destinés à la destruction.

Les déchets d’activités de soins doivent être traités par un système spécifique, sur le site même de l’hôpital ou transportés vers un centre de traitement homologué.

SOLUTION :

ECODAS propose une solution homologuée et adaptée à chaque cas de figure!


 

TRAITEMENT DES EFFLUENTS LIQUIDES ET INFECTIEUX

Les rejets liquides des hôpitaux sont, en général, chargés d'agents pathogènes.

SOLUTION : 

Le système ECODAS spécial "effluent liquide" permet une stérilisation des effluents avant rejet à l'égout.


 

TRAITEMENT DES DÉCHETS D'ANIMAUX

DÉFINITION DU PROBLÈME

Le règlement (CE) N° 1774/2002 classe les sous-produits d'animaux en trois catégories sur la base de leur risque potentiel pour la santé humaine, la santé animale et l’environnement, et définit la manière dont chaque catégorie doit ou peut être éliminée.

Les matières de la catégorie 1 :

Ce sont les matières qui présentent un risque important pour la santé publique (risque d’EST, MRS, risque de substance interdite ...). Ces matières doivent être collectées, transportées et identifiées sans retard et sont détruites par incinération ou par mise en décharge après transformation et marquage.

Les matières de la catégorie 2 :

Ce sont les matières qui comprennent essentiellement les sous-produits d'animaux présentant un risque moins important pour la santé publique. Ces produits sont éliminés par incinération ou enfouissement après transformation ou peuvent être traité par broyage et stérilisation afin d’être recyclés en vue de certaines utilisations autres que l’alimentation des animaux (biomasse en remplacement du fioul, engrais organiques, compostage, biogaz ou méthanisation).

Les matières de la catégorie 3 :

Ce sont les matières qui ne présentent pas de risque sanitaire et comprennent notamment des parties d’animaux abattus propres à la consommation humaine et les anciennes denrées alimentaires d’origine animale mais non destinées à celle-ci pour des raisons commerciales. Seules les matières de la catégorie 3 peuvent être utilisées dans l’alimentation des animaux, après application d’un traitement approprié dans des installations de transformation agréées.

SOLUTION : 

Le traitement de ces matières par le système ECODAS permet de les recycler en tant que biomasse, engrais organiques, amendements, compost ou matière de production de biogaz par méthanisation, après transformation préalable par broyage et stérilisation à 133 °C.


 

TRAITEMENT DES DÉCHETS PORTUAIRES ET AÉROPORTUAIRES

DÉFINITION DU PROBLÈME

Les zones portuaires et aéroportuaires réunissent de nombreuses entreprises notamment des sociétés de catering (fabrication de plateaux repas) et de restauration. Leurs déchets alimentaires et putrécibles doivent être traités pour éviter toute propagation d'épidémie type grippe aviaire, H5N1, SRAS, EBOLA...

SOLUTION

Le système ECODAS est adapté pour traiter ce type de matières au même titre que les déchets infectieux.


 

DESTRUCTION DE DOCUMENTS ET SUPPORTS CONFIDENTIELS

DÉFINITION DU PROBLÈME

Assurer la confidentialité des informations et procéder à la destruction de documents tels que:

  • • Dossiers médicaux
  • • Archives
  • • Papiers
  • • Disques durs, disquettes
  • • Cassettes, bandes magnétiques
  • • CD, DVD
  • • Clé USB

SOLUTION

Le système ECODAS permet une destruction physique, in situ, de ces supports et évite, ainsi, toute fuite éventuelle lors du transport vers un site de destruction extérieur.